Les gabians se lèvent à 5 heures de René Frégni

Les gabians se lèvent à 5 heures de René Frégni

Les gabians se lèvent à 5 heures est un recueil de nouvelles de René Frégni. Il vient de sortir aux éditions Cairn, dans la collection Regain.

Ce livre, entre Marseille et Manosque, de l'enfance à la vie d'adulte, est un mélange entre autobiographie et imaginaire... L'auteur y raconte notamment sa première expérience avec les lettres, avec les mots, avec l'école...

Les enfants de son quartier l’ont surnommé « Quatre-œil » dès le premier jour d'école car il était le seul à porter des lunettes. La peur et la honte sont ainsi entrés dans sa vie à l'âge de 6 ans lors de sa première rentrée scolaire.

Il a enterré ses lunettes pour ne plus subir cela. Il a donc vécu une enfance que l'on peut imaginer impossible en terme d'apprentissage... Et ne voyant presque rien sur les bancs de l'école, il a fui dès qu'il a pu... pour rêver ou courir dans les rues de Marseille, dans les collines, dans les cinémas...

Il a donc découvert les mots et les livres à l'âge de 19 ans quand il devient "déserteur" lors de son service militaire... L’aumônier lui a donné un livre, un cahier, un stylo et des lunettes...

Les mots sont alors devenus un moyen d'évasion...

Il a déjà raconté cette histoire dans des livres. C'est vraiment un des éléments fondateurs de sa vie.

Un éternel amoureux

Des histoires où René Frégni, cet éternel amoureux, reprend les thèmes qui lui sont chers. L'enfance, les femmes, l'enfermement, son amour de la Provence... Il mêle tendrement et gravement les souvenirs, les rencontres, les rêves, le quotidien et l'imaginaire...

On y croise Giono, Manosque et ses toits. Marseille, le foot, avec le virage Sud du stade vélodrome où joue l'OM. Le village de Saint-Maime où il a passé son enfance. Les détenus de la prison des Baumettes avec qui René Frégni passe chaque semaine depuis des années un moment d'écriture derrière les barreaux. Son premier salon du livre à Toulon et une cocasse aventure avec un drôle de lecteur. Etc.

"Vous croyez peut-être que je vous raconte des histoires, eh bien détrompez-vous, s’il y a bien une chose que Jean Giono m’a apprise, c’est que les histoires, il n’y a que ça de vrai."

René Frégni

 

Les gabians se lèvent à 5 heures

Un écrivain revient à Marseille, la ville où il est né, pour y retrouver les grandes émotions de l’enfance.

Dans les nouvelles suivantes surgit une inconnue ivre de chair, de mots et de fantasmes sadomasochistes ; le paradis d’un petit village basculant dans une folie meurtrière ; les clameurs d’un Marseille illuminé par les mystères du ballon rond ; les rêves d’amour des taulards ; un homme enlevant pour quelques grammes de tendresse un nourrisson la nuit de Noël et quelques songeries sur les toits aux couleurs de Giono.

 

L'auteur

L'écrivain René Frégni en dédicaces à Digne-les-Bains ©FB

L'écrivain René Frégni en dédicaces à Digne-les-Bains ©FB

René Frégni, né en 1947 à Marseille, a connu une existence mouvementée avant de se consacrer à l’écriture. Il a tout d'abord exercé divers métiers, dont celui d’infirmier psychiatrique, et a longtemps animé des ateliers d’écriture à la prison des Baumettes.

Il est donc l'auteur d'une quinzaine de romans, imprégnés de son expérience d'ancien détenu. Sa vie se partage également entre Manosque et Marseille.

L'essentiel de son œuvre, publiée aux éditions Denoël, ainsi que dans la collection Folio et dans la collection Blanche chez Gallimard.

Le dernier roman de René Frégni est Minuit dans la ville des songes publié chez Gallimard, Prix des Lecteurs du Var. Il a reçu également de nombreux prix littéraires dont le Prix Paul Léautaud, le Prix Antigone, le Prix Jean Carrière, le Prix des Lecteurs Gallimard…

 

Pour en savoir plus

Ce livre est disponible chez votre libraire et également sur le site de l'éditeur Cairn.

Les gabians se lèvent à 5 heures de René Frégni.
Editions Cairn, dans la collection Regain.

Date de parution : mars 2024
ISBN : 979-10-7006-355-2

Laisser nous votre avis... 2 commentaires

Laisser une réponse



Fregni rené

il y a 1 mois

Merci chère Florence pour ce merveilleux soutien, j'espère que nous pourrons nous rencontrer sur l'une des places de nos villages et que je pourrai vous remercier beaucoup mieux. Je vous souhaite un bien joyeux printemps entre rivières et collines!
René Frégni

Florence Bellon

il y a 1 mois

Merci cher René Frégni pour votre message.
Au plaisir de vous croiser ailleurs que dans vos livres !
Florence

Lire les derniers articles...


Qui suis-je ?

Webmaster à l’Agence de Développement des Alpes de Haute Provence, j’ai par ailleurs une passion pour les livres et l’écriture.

Lectrice et amoureuse des Alpes de Haute Provence, j’anime ce blog sur les écrivains, les livres et l’écriture, pour faire découvrir ce beau département autrement

Loin d'être un blog littéraire, je partage simplement mes lectures d'écrivains du département tels que Jean Giono, Pierre Magnan, René Frégni, Alexandra David Neel, Maria Borrely... et vous présente de nouveaux auteurs.

Je vous invite aussi à découvrir ce département qui inspire tant d'écrivains !

Fan de Maria Borrely, des descriptions de Jean Giono, de Jean Proal... et toujours à l'affût de nouvelles écritures !

N'hésitez pas à donner vos avis et à partager vos lectures d'écrivains bas alpins !

Florence Bellon

Suivez-moi aussi sur Twitter : https://twitter.com/litterature04

Recevez les prochains articles


Archives

Partagez cette page